Investir dans une vache ?

Avec la baisse des taux de rémunération des placements sur livret, de nombreux investisseurs cherchent à diversifier les sources de placement de leurs économies personnelles. L’investissement en bourse est assez anxiogène, l’investissement immobilier nécessite un budget conséquent et l’investissement dans une PME n’est pas l’investissement vers lequel les français se tournent naturellement. Ainsi l’investissement dans un cheptel peut s’avérer attirant pour des investisseurs à la recherche d’une solution offrant un risque limité.

Investir dans un produit local et participer au développement du « Made in France » en investissant dans une vache se révèle être un investissement original et une opportunité à étudier.

investir dans une vache

Comment fonctionne l’investissement ?

Le principe de cet investissement est très simple, il s’agit de faire l’acquisition de vaches laitières et de les louer à un éleveur.

Ainsi l’éleveur fournira les locaux, le matériel, le travail et la terre et il sera en charge de l’entretien et de la nourriture de l’animal. Le mâle, le lait et le fumier appartiendront à l’éleveur en rémunération de son travail et de ses frais de fonctionnement. La descendance femelle sera partagée entre l’agriculteur et le propriétaire. Le cheptel est ainsi renouvelé.

Les génisses réservées à l’investisseur constituent sa plus-value, il peut ainsi décider de les vendre pour récupérer ses gains ou intégrer les animaux au troupeau pour faire croître son capital.

La durée de l’investissement est de 3 ans afin de permettre la naissance et la croissance de la vache avant sa vente à l’âge adulte.

Quels sont les coûts de l’opération ?

Le ticket d’entrée correspond au prix d’une vache (environ 1 650 €) associé au droit d’enregistrement d’un montant de 125 €.

Quelle est la rentabilité attendu lors de l’investissement dans une vache ?

Dans un cheptel de 100 vaches, 86 naissances seront dénombrées, 46 mâles seront la propriété de l’agriculteur ainsi que la moitié des femelles pour le renouvellement du cheptel (les vaches arrivées. Ainsi sur le solde des 20 génisses, 4 ou 5 reviennent à l’investisseur.

La rentabilité est donc de 4 à 5% par an.

Quels sont les risques de l’investissement dans un Cheptel ?

Les risques de cet investissement original sont limités dans la mesure où le lait et la viande sont des produits alimentaires de base dont les consommateurs auront toujours besoin. La souscription par l’éleveur d’une assurance en cas de perte d’un animal protège l’éleveur contre la perte de son « capital ».

Ainsi le risque est limité pour l’investisseur et l’éleveur bénéficie ainsi d’un cheptel en limitant son investissement, tout laisse à penser que cet investissement dans une vache encore méconnu, a un bel avenir devant lui.

Pour en savoir plus, visitez le site de l’association Française Investissement Cheptel (AFIC)

Faut-il être riche pour défiscaliser ?

Loi Malraux, marché de l’art, etc. Beaucoup d’astuces pour défiscaliser semblent réservées aux personnes les plus aisées. Pourtant, la défiscalisation peut également concerner les jeunes actifs. Découvrez quelques astuces pour réduire ses impôts quand on gagne 2000€ par mois.

Défiscaliser facilement

Il existe de nombreuses niches fiscales permettant de réduire ses impôts. Certaines astuces sont très connues comme la possibilité de déduire de ses impôts les dons faits aux associations. Des réductions fiscales non négligeables peuvent être obtenues si l’on emploie une baby-sitter, une femme de ménage ou encore un jardinier. Il suffit simplement de payer ces prestataires avec les Chèques emploi service. 50% des rémunérations versées sont ainsi déductibles. Une autre astuce diminuer  ses impôts facilement consiste à… ne pas regarder la télé ! En effet, ne pas posséder de téléviseur dispense de payer la Contribution à l’audiovisuel public (136€ en 2015), prélevée avec la taxe d’habitation. Cependant, ces astuces ne permettent que de faibles réductions.

défiscalisation immobiliere

Investir dans l’immobilier

Bien que cela puisse paraitre réservé aux personnes aisées, il est tout à fait possible d’investir dans l’immobilier en touchant un salaire moyen. Acquérir un bien immobilier peut dans certains cas permettre à l’acheteur de défiscaliser une partie de son investissement. Ainsi, en plus de bénéficier d’un revenu complémentaire, il réduit ses impôts.

Par exemple, en investissant dans un logement en Ehpad, en résidence services pour étudiants ou encore en résidence sénior, on peut profiter du dispositif Censi-Bouvard. La réduction d’impôt s’élève alors à 11% du prix de revient pendant 9 ans.

Pour défiscaliser en investissant dans l’immobilier, il est également possible d’acquérir des parts dans une SCI éligible au dispositif Pinel. La loi Pinel permet de déduire jusqu’à 21% du montant de son investissement. Passer par une SCI permet d’investir une somme moins importante que si l’on devrait acquérir seul la totalité du bien.

L’investissement immobilier

L’achat immobilier

Achat immobilier est plus que juste trouver un endroit pour appeler la maison. Investir dans l’immobilier est devenu de plus en plus populaire au cours des 50 dernières années et est devenu un véhicule d’investissement commun.

Bien que le marché de l’immobilier a beaucoup de possibilités pour faire de gros gains, acheter et posséder des biens immobiliers est beaucoup plus compliqué que d’investir dans des actions et des obligations. Dans cet article, nous allons aller au-delà d’acheter une maison et vous présenter à l’immobilier comme un investissement.

Propriétés de location de base

C’est un investissement aussi ancien que la pratique de la propriété foncière. Une personne achètera une propriété et la louera à un locataire. Le propriétaire, le propriétaire, est responsable du paiement de l’hypothèque, des taxes et des frais d’entretien du bien.

Idéalement, le locateur charge suffisamment de loyer pour couvrir tous les coûts susmentionnés. Un propriétaire peut également facturer plus afin de produire un profit mensuel, mais la stratégie la plus commune est d’être patient et seulement charger suffisamment de loyer pour couvrir les dépenses jusqu’à ce que l’hypothèque a été payée, moment auquel la majorité du loyer devient un profit.

En outre, la propriété peut également avoir apprécié en valeur sur le cours de l’hypothèque, laissant le propriétaire avec un atout plus précieux. Selon le Bureau du recensement des États-Unis, l’immobilier a constamment augmenté en valeur de 1940 à 2006, puis a commencé à tremper et rebondir de 2008 à 2010 et a augmenté globalement.

Il ya, bien sûr, des imperfections sur le visage de ce qui semble être un investissement idéal. Vous pouvez vous retrouver avec un mauvais locataire qui endommage la propriété ou, pire encore, finissent par ne pas avoir de locataire du tout. Cela vous laisse avec un flux de trésorerie mensuel négatif, ce qui signifie que vous pourriez avoir à brouiller pour couvrir vos paiements hypothécaires. Il ya aussi la question de trouver la bonne propriété. Vous voudrez choisir un secteur où les taux d’inoccupation sont bas et choisir un endroit que les gens voudront louer.

Peut-être la plus grande différence entre un immeuble locatif et d’autres investissements est la quantité de temps et de travail que vous avez à consacrer au maintien de votre investissement.

Lorsque vous achetez un stock, il se trouve simplement dans votre compte de courtage et, espérons-le, augmente en valeur. Si vous investissez dans une propriété de location, il ya beaucoup de responsabilités qui viennent avec être un propriétaire. Lorsque la fournaise cesse de fonctionner au milieu de la nuit, c’est vous qui recevez l’appel téléphonique. Si vous ne vous occupez pas travail manœuvre, cela ne peut pas vous déranger; Sinon, un gestionnaire professionnel de propriété serait heureux de prendre le problème de vos mains, pour un prix, bien sûr.

Groupes d’investissement immobilier

Les groupes d’investissement immobilier sont une sorte de petits fonds communs de placement pour les propriétés locatives. Si vous voulez posséder un bien de location, mais ne veulent pas le tracas d’être un propriétaire, un groupe d’investissement immobilier peut être la solution pour vous.

Une entreprise va acheter ou construire un ensemble de blocs d’appartements ou des condos et ensuite permettre aux investisseurs de les acheter à travers la société, rejoignant ainsi le groupe. Un seul investisseur peut posséder une ou plusieurs unités d’habitation autonome, mais la société exploitant le groupe d’investissement gère collectivement toutes les unités, en prenant soin de l’entretien, la publicité des unités vacantes et interviewer les locataires. En échange de cette gestion, la société prend un pourcentage du loyer mensuel.

Il existe plusieurs versions de groupes d’investissement, mais dans la version standard, le bail est au nom de l’investisseur et toutes les unités regroupent une partie du loyer pour se prémunir contre des vacances occasionnelles, ce qui signifie que vous recevrez suffisamment pour payer l’hypothèque même si Votre appareil est vide. La qualité d’un groupe d’investissement dépend entièrement de l’entreprise qui l’offre. En théorie, c’est un moyen sûr d’entrer dans l’investissement immobilier, mais les groupes sont vulnérables aux mêmes frais qui hantent l’industrie des fonds communs de placement. Encore une fois, la recherche est la clé