Norsk Hydro perd 571 millions de dollars face à la faiblesse du marché de l’alumine

Norsk Hydro ASA a annoncé qu’elle comptabiliserait une dépréciation de 5,9 milliards de couronnes (571 millions de dollars) sur plusieurs actifs miniers et de raffinage, citant la faiblesse des marchés de l’alumine et de la bauxite et l’incertitude sur les prix de l’électricité en Australie.

La majeure partie des dépréciations concerne sa raffinerie d’alumine d’Alunorte et sa mine de bauxite de Paragominas au Brésil, affectées par la diminution des marges et la hausse des coûts fixes, a annoncé jeudi la société basée à Oslo.

Les perspectives pour l’alumine se sont détériorées cette année, car l’augmentation de la production et des exportations des raffineurs en Chine a exercé une pression sur les usines ailleurs. De plus en plus d’analystes estiment que la fermeture des raffineries sur les marchés occidentaux sera nécessaire pour rééquilibrer l’offre et la demande.

Hydro a finalisé la vente d’une participation de 30 % dans Alunorte à Glencore Plc plus tôt ce mois-ci dans le cadre d’un accord visant à réduire sa production interne d’alumine à des niveaux qui correspondent plus étroitement aux besoins de ses fonderies d’aluminium.

« À court et moyen terme, nous voyons des marchés de l’alumine difficiles », a déclaré la directrice générale Hilde Merete Aasheim dans un communiqué. « À plus long terme, nous prévoyons une part plus élevée de bénéfices plus verts » dans les activités de bauxite et d’alumine à mesure que l’entreprise réduit ses émissions.

Hydro portera également une accusation de 600 millions de couronnes contre son usine d’aluminium de Tomago en Australie, dans un contexte d’« insécurité » concernant les futurs accords sur les prix de l’électricité.

La société comptabilisera les dépréciations dans les résultats du quatrième trimestre, qui seront publiés en février.

Photo of author

Nicolas