Immobilier

Que faire en cas de saisie immobilière ?

Pour mettre toutes les chances de votre côté afin d’obtenir le financement de la part de la banque, vous avez opté pour une hypothèque ? C’est-à-dire que vous avez mis en gage votre bien immobilier ? Mais voilà, avec quelques imprévus, vous n’avez pas pu respecter les mensualités de la banque ? Vous êtes sur le point donc de perdre votre maison  ou votre propriété qui va être saisie par la banque ? Que faire ? Le point.

Le commandement de payer : profitez-en

Il faut savoir que la saisie immobilière  ne se fait pas aux petits bonheurs la chance et du jour au lendemain. Il existe un certain nombre de mesures que les banques doivent prendre et des procédures à respecter. En l’occurrence, vous avez manqué les mises en demeure et l’avis de déchéance de prêt qui précède notamment la saisie. Mais avant l’avis de saisie proprement dit, il y a encore une dernière chance que vous avez afin de garder votre bien immobilier : le commandement de payer.

Il s’agit d’un document, livré avec avis de réception, qui vous laisse encore 8 jours afin de régulariser votre situation financière et ainsi éviter la saisie immobilière. La date d’échéance de ce commandement de payer sera mentionnée dans ledit document. À vous de réagir en conséquence.

Vendre vous-même votre bien en urgence pour payer vos créances

Malgré que la procédure de saisie immobilière soit en route, il est toujours possible de la stopper et de garder votre honneur sauf. Mais pour y parvenir, vous devez savoir faire la part des choses. Notamment, vous devez rembourser vos créances, et ce, peu importe les moyens. Alors, pourquoi ne pas couper l’herbe sous le pied à la banque en vendant vous-même votre bien afin de rembourser en intégralité votre crédit ? C’est possible.

Cette solution vous fait perdre tout de même votre propriété immobilière. Mais cela vous évite d’en brader le prix comme ce peut être le cas lors d’une vente aux enchères. Et avec l’aide d’un bon courtier, il est possible de trouver un acquéreur capable de vous en proposer assez et rapidement afin que vous puissiez régulariser votre situation.

Essayer une vente à réméré

Si vous ne vous faites pas du tout à l’idée de perdre la propriété de votre bien, il reste la solution de la vente à réméré. Avant la saisie immobilière, vous pouvez proposer à un autre créancier de racheter le bien pour un prix en rapport avec la valeur du marché et en précisant dans votre contrat que vous avez la possibilité de racheter ledit bien dans les 5 ans pour le même prix.

C’est aussi une technique pour rembourser l’intégralité de la dette avant que les banques n’engagent un huissier pour faire l’évaluation du bien et annonce la saisie immobilière proprement dite. À savoir toutefois qu’il faut des spécialistes pour faire une vente à réméré. En effet, ce n’est pas n’importe quel créancier qui pourra avancer l’intégralité de la dette restante tout en promettant de garder le bien pour que vous puissiez le racheter au même prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *