Aclara et VAC s'associent pour accroître la production d'aimants en terres rares

Le développeur de terres rares Aclara Resources (TSX : ARA) a conclu une alliance stratégique avec le producteur d'aimants VAC pour fournir une solution « de la mine aux aimants », ciblant le marché croissant des aimants permanents conformes aux normes environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) nécessaires aux véhicules électriques (VE) et aux technologies propres.

Ce rapprochement capitalise sur la position d'Aclara en tant que fournisseur potentiel de minéraux de terres rares essentiels à la production d'aimants et sur l'expertise de VAC en tant que producteur d'aimants de premier plan en dehors de l'Asie.

« Cette collaboration vise à rationaliser la chaîne d'approvisionnement des éléments des terres rares (ETR), en particulier du dysprosium et du terbium », a déclaré le directeur général de VAC, Erik Eschen, dans le communiqué.

« C'est la première étape vers la résolution d'un besoin réel du marché, car la transition vers les véhicules électriques nécessite de nouvelles chaînes d'approvisionnement en terres rares, qui ne sont actuellement pas traitées de manière globale », a noté le PDG d'Aclara, Ramon Barua.

Aclara fait progresser des projets au Chili et au Brésil, et développe une technologie de traitement aux États-Unis pour répondre à la demande de ces minéraux essentiels.

Elle a récemment soumis une évaluation environnementale révisée pour son projet de module Penco à Concepción, au Chili. Cet actif couvre une zone de 6 km² abritant un gisement d'argile ionique riche en terres rares lourdes, avec des ressources mesurées et indiquées totalisant 27,5 millions de tonnes titrant 2 292 parties par million d'oxydes de terres rares totaux (TREO), pour 62 900 tonnes de TREO contenu.

Le projet prévu ne prévoit pas de parc à résidus pour les déchets. Après le traitement, Aclara placera les argiles lavées dans des zones de dépôt et les revégétalisera.

Photo of author

Nicolas