Critical Metals et Obeikan s'associent pour construire une usine de traitement d'hydroxyde de lithium en Arabie saoudite

Critical Metals Corp (Nasdaq : CRML) a annoncé mardi avoir finalisé un accord avec le groupe Obeikan pour former une coentreprise visant à construire et à mettre en service une usine de traitement d'hydroxyde de lithium à grande échelle en Arabie saoudite.

La coentreprise à 50 %/50 % aura pour objectif de développer, de construire et d'exploiter l'usine de conversion du concentré de lithium et de spodumène du projet de lithium Wolfsberg en Autriche.

L'accord crée une nouvelle société Arabian New Energy, qui cherche à obtenir le droit exclusif d'acheter du spodumène extrait de la ressource actuelle de Wolfsberg (Zone 1), et l'installation devrait être développée pour répondre à la capacité initiale minimale et aux spécifications du produit sur la base de l'accord d'approvisionnement à long terme contraignant de Critical Metals avec BMW.

Wolfsburg est la première mine de lithium entièrement autorisée d'Europe, et bien qu'une étude de faisabilité définitive ait été réalisée en 2023, la construction de l'usine d'hydroxyde pourrait désormais être moins coûteuse que l'étude de faisabilité initiale rapportée et les chiffres OPEX se sont améliorés, a déclaré le PDG de Critical Metals, Tony Sage, à MINING.com dans une interview en mars, lorsque European Lithium a fusionné avec Sizzle Acquisition Corp pour créer Critical Metals.

Sage a également déclaré que le projet Wolfsberg, situé en Carinthie, devrait devenir la seule mine de lithium de qualité batterie de l'UE d'ici 2027.

« L'attribution de cette coentreprise à Critical Metals Corp représente une autre étape importante pour le projet Wolfsberg », a déclaré Sage dans le communiqué de presse de mardi. « Critical Metals Corp a deux partenaires dédiés pour nous assurer de réaliser notre ambition de devenir le premier producteur européen de spodumène et d'hydroxyde. Ces étapes clés ayant été franchies, nous nous attendons à ce que les prochaines étapes deviennent beaucoup plus faciles. »

« Au cours des prochains trimestres, nous prévoyons de mettre à jour et de finaliser l’étude de faisabilité de ces projets, et d’obtenir le financement nécessaire pour commencer la construction », a déclaré Sage. « Le conseil d’administration de la nouvelle société Arabian New Energy supervisera la construction de l’usine d’hydroxyde, le financement du projet étant assuré par l’Arabie saoudite. »

La nouvelle survient seulement un mois après que Critical Metals a annoncé qu'elle allait acquérir une participation majoritaire dans le plus grand projet de terres rares au monde, Tanbreez au Groenland.

Photo of author

Nicolas