Biden prolonge de 2 ans l’exemption tarifaire de l’UE sur l’acier et l’aluminium

Le président américain Joe Biden a prolongé jeudi de deux ans la suspension des droits de douane sur l’acier et l’aluminium de l’Union européenne afin de poursuivre les négociations sur des mesures visant à lutter contre la surcapacité et la production à faible émission de carbone.

Les États-Unis ont suspendu les droits d’importation de 25 % sur l’acier de l’UE et de 10 % sur l’aluminium de l’UE pendant deux ans à compter de janvier 2022, remplaçant les droits de douane imposés par l’ancien président Donald Trump par un système de contingents tarifaires (CT).

Les droits de douane de l’UE, imposés en représailles, couvraient une gamme de produits américains allant des motos Harley Davidson au whisky bourbon et aux bateaux à moteur. Celles-ci ont également été suspendues jusqu’en 2025, après des élections des deux côtés de l’Atlantique.

Les États-Unis et l’Union européenne recherchaient des mesures d’accord pour remédier aux capacités excédentaires de production de métaux dans les économies non marchandes, comme la Chine, et pour promouvoir un acier plus vert. Les discussions étaient censées être résolues d’ici 2023 mais étaient au point mort.

Dans une proclamation présidentielle, Biden a déclaré que les deux parties avaient fait des « progrès substantiels » et « poursuivaient leurs discussions ».

Le contingent tarifaire autorise jusqu’à 3,3 millions de tonnes d’acier de l’UE et 384 000 tonnes d’aluminium à entrer aux États-Unis en franchise de droits, reflétant les niveaux commerciaux passés, les droits de douane s’appliquant à tout montant supplémentaire. La nouvelle exemption s’applique jusqu’au 31 décembre 2025.

Biden a maintenu les tarifs fixés au niveau actuel pour les pays tiers.

Photo of author

Nicolas