Le G7 va interdire les diamants russes et annoncer des mesures sur le plafonnement des prix et des actifs

Les dirigeants du G7 devraient annoncer mercredi une interdiction des diamants russes et des mesures visant à gérer quelque 300 milliards d’euros (323,58 milliards de dollars) d’actifs immobilisés de la banque centrale russe et le plafonnement des prix du pétrole du G7, ont indiqué des sources proches du dossier.

Les dirigeants du G7 tiendront une réunion virtuelle plus tard mercredi.

Une source a précisé que le G7 devait annoncer une interdiction directe à compter du 1er janvier, puis une interdiction indirecte avec une période d’application progressive du 1er mars au 1er septembre.

Pendant la période d’introduction progressive, les sociétés diamantaires pourront utiliser un système d’auto-déclaration comme celui proposé par le Conseil mondial du diamant, a ajouté la source.

Le système utilisera le traçage et la certification effectués dans les pays du G7 et ne s’appliquera qu’aux diamants bruts dans une phase initiale. Les pays occidentaux ont initialement examiné diverses propositions couvrant les pierres précieuses brutes et polies, mais les pays n’ont pas réussi à s’entendre sur le taillé.

Du côté du pétrole, les pays occidentaux ont admis que l’impact de leur plafond de prix de 60 dollars sur le pétrole brut russe s’est atténué un an plus tard, et les pays ont cherché des moyens de renforcer sa mise en œuvre. Le dernier ensemble de sanctions proposé par l’UE contre la Russie comprend certaines mesures visant à capturer des détails sur les « coûts accessoires » et à ralentir la vente de vieux navires occidentaux à la « flotte fantôme » russe.

Pendant ce temps, les États-Unis ont commencé à imposer des sanctions à ceux qui ne respecteraient pas le prix plafond. La semaine dernière, Washington a imposé des sanctions supplémentaires, visant trois entités et trois pétroliers, alors que Washington cherche à combler les lacunes du mécanisme destiné à punir Moscou pour sa guerre en Ukraine.

Quant aux avoirs russes immobilisés, la Commission européenne devrait proposer la semaine prochaine un moyen de récupérer la manne des intérêts gagnés sur les avoirs gelés. La coordination avec le G7 est toutefois essentielle, car les actifs sont répartis entre différentes devises, même si la plupart sont détenus par la chambre de compensation belge Euroclear.

(1$ = 0,9271 euros)

Photo of author

Nicolas