Les encres de l’UE concluent un accord avec le Chili pour faciliter l’accès aux métaux des batteries

L’Union européenne (UE) et le Chili ont signé vendredi un nouvel accord de partenariat qui donnera au bloc un accès plus large et plus facile au lithium, au cuivre et à d’autres matières premières essentielles à la transition vers les sources d’énergie renouvelables.

Le Chili, premier producteur mondial de cuivre et deuxième producteur de lithium, abaissera les droits de douane sur toutes les importations en provenance de l’UE, à l’exception du sucre, et facilitera l’investissement des entreprises européennes dans le pays, a déclaré la Commission européenne.

L’accord signifie que les entreprises de l’UE seront moins gênées par le système de double prix du Chili pour l’utilisation intérieure ou les exportations et les monopoles d’exportation potentiels, tout en permettant au pays sud-américain de promouvoir la transformation nationale.

Le Chili s’assurera en retour un accès plus favorable pour ses exportations, notamment alimentaires et de services professionnels.

Actuellement, plus de 60 % des importations européennes de lithium utilisé dans les batteries qui alimentent les véhicules électriques proviennent du Chili.

Bruxelles considère le pays d’Amérique latine comme un partenaire stratégique vital alors qu’il cherche à diversifier les importations de ressources hors de Chine et à s’éloigner du gaz russe.

Les deux partenaires traiteraient les investisseurs européens et chiliens de la même manière que les investisseurs nationaux sur leurs marchés respectifs, y compris ceux de l’énergie et des matières premières.

Le Chili possède les plus grandes réserves de lithium au monde
Le Chili possède les plus grandes réserves de lithium au monde (sans compter la Bolivie) [Data source: USGS, Jan 2022.]

« Des liens économiques plus étroits avec le Chili permettront à l’UE de diversifier et de renforcer sa résilience économique, tout en augmentant les opportunités pour les exportations et les investissements de l’UE », a déclaré la commission dans le communiqué.

« Un meilleur accès et des investissements durables dans les matières premières critiques telles que le lithium contribueront à faire avancer notre ambition commune pour une transition verte », a-t-il noté.

Le nouvel accord prolonge un accord commercial existant entre les parties depuis 2003, qui a déjà libéralisé les transactions commerciales dans environ 96 % des gammes de produits.

Le pacte, qui comprend des sections sur les droits de l’homme, la protection de l’environnement et l’égalité des sexes, devrait entrer en vigueur en 2024, après l’approbation du Parlement européen et des gouvernements de l’UE.

Photo of author

Nicolas

Laisser un commentaire