Sprott et HanETF lancent un ETF pour les mineurs de cuivre axé sur une empreinte carbone plus faible

HanETF et Sprott Asset Management ont lancé conjointement jeudi un fonds négocié en bourse en Europe qui suit les mineurs de cuivre ayant une empreinte carbone plus faible, dans ce qui sera leur troisième fonds dévoilé ensemble au cours des deux dernières années.

John Ciampaglia, PDG de Sprott Asset Management, a souligné que l’utilisation d’un filtre d’émissions de gaz à effet de serre était la caractéristique la plus innovante du FNB.

Selon Ciampaglia, le fonds s’appuie sur un modèle qui permet d’évaluer la quantité de dioxyde de carbone produite dans la chaîne d’approvisionnement d’un mineur pour chaque livre de cuivre qu’il produit, puis exclut les entreprises dont les résultats sont moins bons en termes d’empreinte carbone.

« Le cuivre sera l’épine dorsale de la transition énergétique », a également déclaré Ciampaglia, soulignant son utilisation dans les véhicules électriques et l’industrie solaire.

L’ETF Sprott Copper Miners ESG-Screened UCITS suivra l’indice Nasdaq Sprott Copper Miners ESG Screened, Ivanhoe Mines et Antofagasta parmi les plus gros titres de l’ETF.

Il s’agit également du seul ETF européen sur les mineurs de cuivre visé par l’article 8 du règlement SFDR (Sustainable Finance Disclosure Règlement), qui prescrit la manière dont les gestionnaires d’actifs doivent divulguer les facteurs ESG, ont indiqué les sociétés.

Même si les fonds qui intègrent des objectifs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans leur mandat ont connu des difficultés cette année dans un contexte de forte hausse des taux d’intérêt et d’incertitude économique, leurs performances en Europe ont été meilleures qu’aux États-Unis.

« Aux États-Unis, il est juste de dire que l’ESG est hautement politique et qu’il a été quelque peu transformé en arme… en Europe, les choses sont plus progressistes, l’accent est beaucoup plus accepté sur l’ESG, ainsi que sur la transition énergétique », a déclaré Ciampaglia.

Ciampaglia et Tom Bailey, responsable de la recherche chez HanETF, ont ajouté qu’ils avaient décidé de lancer le fonds à la suite de conversations avec un grand investisseur institutionnel de la région DACH (Allemagne, Autriche et Suisse).

L’ETF a un ratio de frais de 0,59 %.

Sprott Uranium Miners UCITS ETF et Sprott Energy Transition Materials UCITS ETF sont les deux autres ETF lancés conjointement par les gestionnaires d’actifs.

Photo of author

Nicolas