BASF et Eramet vont finaliser un partenariat de 2,6 milliards de dollars sur une fonderie de nickel en Indonésie

L’allemand BASF et la société minière française Eramet finalisent un accord de partenariat de 2,6 milliards de dollars pour investir dans une fonderie de nickel en Indonésie, a déclaré le ministère indonésien de l’Investissement, citant le PDG de BASF.

L’accord d’investissement du projet s’élèverait à environ 2,4 milliards d’euros (2,59 milliards de dollars), a indiqué le ministère de l’Investissement, citant le directeur général de BASF, Martin Brudermüller. Le projet fabriquera des matériaux à utiliser dans les batteries des véhicules électriques.

« Nous tenons à faire savoir que notre accord avec Eramet est au stade final, il est probable que notre décision sera prise au premier semestre 2023 », a déclaré le ministère citant Brudermüller.

Une présentation aux investisseurs par Eramet ce mois-ci a montré que le partenariat construirait un complexe hydro-métallurgique avec une unité de lixiviation acide à haute pression (HPAL), pour produire du précipité d’hydroxyde mixte (MHP), dont la production devrait démarrer début 2026, sous réserve à une décision finale d’investissement.

L’installation devrait avoir une capacité de production de 67 000 tonnes de nickel et 7 500 tonnes de cobalt par an contenues dans du MHP, matériaux utilisés dans les batteries des véhicules électriques.

La présentation a déclaré que l’installation de Weda Bay en Indonésie serait « conforme aux ambitions d’Eramet de se positionner comme un acteur européen clé dans la chaîne de valeur des batteries pour véhicules électriques ».

Eramet détiendrait 51% du projet, tandis que BASF en détiendrait 49%, selon la présentation.

BASF et Eramet n’ont pas pu être joints dans l’immédiat pour commenter.

(1 $ = 0,9270 euros)

Photo of author

Nicolas

Laisser un commentaire